Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous à notre newsletter

Actuellement chez votre libraire et votre Marchand de journaux




Artiste à la Une

Kader Attia
Ses créations oscillent entre l’installation, la vidéo et la photographie. ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Massinissa Selmani
Apparu sur la scène artistique il y a seulement quelques ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Eugène Delacroix
Peintre majeur du courant romantique, Eugène Delacroix nous a laissé ...

En savoir plus

Artiste à la Une

František Kupka
Déjà en 1905, Kupka écrivait : « On n’a pas ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Raymond Pettibon
Raymond Pettibon est apparu sur la scène artistique californienne aux ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

AFRIQUES Artistes d'hier et d'aujourd'hui
21/01/2018 - 06/06/2018
(Le François )

En savoir plus

Exposition à la une

Cobra - La couleur spontanée
10/03/2018 - 10/06/2018
(Le Mans Cedex 9)

En savoir plus

Exposition à la une

Ladies by ladies
09/02/2018 - 14/04/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Jean Fautrier - Matière et lumière
26/01/2018 - 20/05/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Rétrospective - David Goldblatt
21/02/2018 - 07/05/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Christian Boltanski – na - Oude Kerk
24/11/2017 - 29/04/2018
(Amsterdam)

En savoir plus

Exposition à la une

Corot - Le peintre et ses modèles
08/02/2018 - 08/07/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Jean-Michel Meurice - Parcours 1956-2018
27/01/2018 - 29/04/2018
(Montpellier)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Jules Adler - Peintre sous la IIIe République
03/03/2018 - 21/05/2018
(Évian-les-Bains)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Carrément 5
17/04/2018 - 30/04/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Gaelle Chotard - Ce qui me traverse
20/03/2018 - 16/06/2018
(Paris)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Actualités à la une

Bourse Révélations Emerige 2018 – Appel à candidatures
Créée en 2014 par Laurent Dumas, président du groupe éponyme, ...

En savoir plus

Actualités à la une

« 3 dames abattent leur carte »
Rencontre, débat avec Carole Benzaken, Tania Mouraud et Mâkhi Xenakis ...

En savoir plus

Actualités à la une

Drawing Now Art Fair 2018
À l’exemple d’Abdelkader Benchamma, primé lors de l’édition 2015 de ...

En savoir plus

Actualités à la une

Art Paris Art Fair 2018
Pour les vingt ans d’Art Paris Art Fair, François Piron ...

En savoir plus

Fabienne Gaston-Dreyfus. Le paradis brûle

Fabienne Gaston-Dreyfus. Le paradis brûle : Vue de l’exposition de Fabienne Gaston-Dreyfus, Le paradis brûle, galerie Jean Fournier, Paris, mars 2017 © Alberto Ricci, Courtesy Galerie Jean Fournier    Fabienne Gaston-Dreyfus. Le paradis brûle : Vue de l’exposition de Fabienne Gaston-Dreyfus, Le paradis brûle, galerie Jean Fournier, Paris, mars 2017 © Alberto Ricci, Courtesy Galerie Jean Fournier    Fabienne Gaston-Dreyfus. Le paradis brûle : Vue de l’exposition de Fabienne Gaston-Dreyfus, Le paradis brûle, galerie Jean Fournier, Paris, mars 2017 © Alberto Ricci, Courtesy Galerie Jean Fournier   

09/03/2017 - 22/04/2017
Site de l'exposition
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris


Localisez

Les moyens les plus simples peuvent être les plus éloquents. De fait, Fabienne Gaston-Dreyfus resserre les siens aux plus évidents. À savoir, le geste et la couleur. Présentant de grandes toiles où des pans rectangulaires colorés et d’un ensemble de gouaches sur papier, son exposition à la galerie Jean Fournier semble saisir un état de peinture, à la manière d'une coupe dans le processus de recherche d’équilibre développé par l’artiste.

Sur les toiles, des « blocs » attenants aux limites du format rabattent ensemble le regard vers la partie centrale de ses toiles laissée vierge, comme une surface d’absorption – Fabienne Gaston-Dreyfus dit y déposer de plus petites gouaches dans l’atelier pour voir si celles-ci « tiennent ». Mêlant légère stridence et tons sourds, les couleurs de ces blocs peints un à un s'équilibrent par le contrepoint lumineux de l'espace central. Et appellent un effeuillage discret en laissant poindre leurs dizaines de couches superposées. Mais cette simplicité est surtout celle de ses gestes, car Fabienne Gaston-Dreyfus s’éprouve à ne pas forcer la virtuosité – elle a ainsi abandonné sa main droite en 2013 pour expérimenter des gestes moins maîtrisés, sans pour autant les feindre. La taille des blocs est tout simplement celle que lui permet l’amplitude de son bras, et leur facture procède de recouvrements, dont on perçoit la course rudimentaire en s’approchant de la toile. D’un arpentage de la peinture par la peinture, Fabienne Gaston-Dreyfus fait un exercice premier : cette vocation à s’en tenir aux fondations se retrouve dans les dessins qu’elle réalise à la gouache en parallèle des grandes toiles. Avec leur concentration de couleurs agglomérées au centre de la feuille, le geste de recouvrement y équivaut à biffer le motif. Et à retourner en deçà de sa fixation, comme pour retrouver un état de peinture où tout est possible. Dans les grandes peintures, cette possibilité semble conservée en permanence : pourquoi telle couche supérieure plutôt qu’une autre, peut-on se demander ? La réponse est dans l'équilibre chromatique de chaque toile, où la répétition de gestes simples et la stratification des couches entraînent potentiellement leur continuation sans fin. « Il y a une dimension performative dans la peinture qui m’intéresse de plus en plus », expliquait récemment l’artiste.

Tom Laurent