Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous

Actuellement chez votre
Marchand de journaux




Artiste à la Une

Christian Lapie
Instruite par la puissance de forces tant naturelles que mémorables, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Léonard De Vinci
C’est sans doute par l’addition de ses champs d’investigation que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Bernard Frize
« Qu’est-ce que je peux faire avec un pinceau ? ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Albert Marquet
S’il participe activement aux salons avec ses camarades de peinture, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Antony Donaldson
S’il ne fait pas partie de la promotion du Royal ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Michael Ziegler
Si certains dessins résultent de ses propres expériences et souvenirs ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Franz Hals
S’il commence par peindre un Banquet dans le parc (aujourd’hui ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Vilhelm Hammershøi
Cet enfermement en un Nord intérieur, Hammershøi l’emprunte à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Loïc Le Groumellec
"La question de la surface, c’est l’essentiel pour moi. Tout ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Jacqueline de Jong
"J’aime à dire que je travaille sur des faits divers. ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Monique Frydman
À partir des années 1980, Monique Frydman renonce à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Catherine Poncin
Membre pendant six ans de l’association Photolangage, créée par le ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Zanele Muholi
« Tout ce que je veux voir, c’est la beauté, ...

En savoir plus

Exposition à la une

C'est Beyrouth
28/03/2019 - 28/07/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Préhistoire, une énigme moderne
08/05/2019 - 16/11/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Vidéo à la une

Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Titre : Visite d'atelier
Réalisateur : Guillaume de ...

En savoir plus

Vidéo à la une

Najia Mehadji
Artiste : Najia Mehadji
Titre : La révélation du geste
Réalisateur ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Volute
De Najia Mehadji. 2013, lithographie sur vélin d'Arches 270 gr. Dimension : ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Produit à la une

Franta - Au plus près / Close up
Franta - Au plus près / Close up Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Produit à la une

Christian Lapie / Le Souffle du temps
Christian Lapie / Le Souffle du temps Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Actualités à la une

Espace Art Absolument
Depuis son ouverture en septembre 2017 dans le 13e arrondissement ...

En savoir plus

Zad Moultaka représente le Liban à la Biennale de Venise en 2017

Zad Moultaka représente le Liban à la Biennale de Venise en 2017 publié le 24/07/2019

Pour la 57e édition de la Biennale de Venise, l’artiste Zad Moultaka, mandaté par le ministère de la Culture du Liban, représentera son pays. Emmanuel Daydé, historien et critique d’art, est le commissaire de ce pavillon.

C’est dans le quartier de Cannaregio, à Santa Maria della Misericordia que sera installé le pavillon libanais du 13 mai au 26 novembre 2017. Lieu de prestige pour le Liban, qui avait installé son premier pavillon national sur l’île de La Giudecca lors de l'édition de 2007, avec une exposition de groupe intitulée Foreword. La dernière participation du Liban à la Biennale de Venise en 2013, a été marqué par l’artiste Akram Zaatari et son œuvre Letter to a Refusing Pilot, qui s’inspire de Lettres à un ami allemand d’Albert Camus. Zaatari enquête sur un acte de résistance, le transposant dans le contexte du Proche-Orient. En 2017, Zad Moultaka investira la prestigieuse église d’une œuvre liant ses qualités de compositeur et d’artiste plasticien. Sacrum, pensée comme mettant à l'unisson structure visuelle et environnement sonore, s’inspire des grottes préhistoriques de Jeita, au Liban et de Chauvet, en France. Pour l'artiste, "questionner le sacré dans le cœur de l’homme" est "le rêve et l’ambition de ce pavillon libanais pour la Biennale de Venise". Emmanuel Daydé, qui, par ailleurs, collabore à la revue Art Absolument, commente: " Le projet de caverne des songes perdus de Zad Moultaka s’appuie sur son expérience de descente dans la grotte de Chauvet en France et dans la grotte de Jeita au Liban. Un gigantesque sacrum, aux os brisés et au son pénétrant, envahi d’herbes et de rosée. Ni passée, ni présente, en perpétuelle évolution, la grotte mystérieuse et post-historique de Zad Moultaka suspend le temps."
Pour mémoire, Zad Moultaka avait exposé au Palazzo Albrizzi dans le cadre des événements collatéraux de la Biennale de Venise 2015 une série de tableaux grand format, Come in terra, sous le même commissariat.

Emilie Le Gac

Visuel : © Nocturne, 195X130 technique mixte sur papier. Exposition Come in Terra, Palazzo Albrizzi.