Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous à notre newsletter

Actuellement chez votre libraire et votre Marchand de journaux




Artiste à la Une

Miguel Chevalier
« Depuis vingt-cinq ans, je développe une œuvre utilisant les ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Claude Monet
Avec Manet, Pisarro ou encore Cezanne, il est l'un des ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Abdallah Benanteur
Dans le célèbre roman de l’an mil Le Dit du ...

En savoir plus

Artiste à la Une

ORLAN
"Le corps est politique, ce qui ressort de la sphère ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Nicolas Schöffer
Nicolas Schöffer était moderne, même visionnaire. Certes, son travail nous ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Renaud Auguste-Dormeuil
"À considérer le sens de votre démarche, il apparaît que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Lubaina Himid
Les figures et les motifs de Lubaina Himid sont des ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Antonio Recalcati
Dans les métropoles du futur, qu’elles soient à Milan, Paris, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Marc Devade
Membre du groupe Supports/Surfaces – dont la courte existence, depuis ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

AFRIQUES Artistes d'hier et d'aujourd'hui
21/01/2018 - 06/06/2018
(Le François )

En savoir plus

Exposition à la une

Cobra - La couleur spontanée
10/03/2018 - 10/06/2018
(Le Mans Cedex 9)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Corot - Le peintre et ses modèles
08/02/2018 - 08/07/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Jules Adler - Peintre sous la IIIe République
03/03/2018 - 21/05/2018
(Évian-les-Bains)

En savoir plus

Exposition à la une

Gaelle Chotard - Ce qui me traverse
20/03/2018 - 16/06/2018
(Paris)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Actualités à la une

Bourse Révélations Emerige 2018 – Appel à candidatures
Créée en 2014 par Laurent Dumas, président du groupe éponyme, ...

En savoir plus

Actualités à la une

« 3 dames abattent leur carte »
Rencontre, débat avec Carole Benzaken, Tania Mouraud et Mâkhi Xenakis ...

En savoir plus

Actualités à la une

Drawing Now Art Fair 2018
À l’exemple d’Abdelkader Benchamma, primé lors de l’édition 2015 de ...

En savoir plus

Actualités à la une

Art Paris Art Fair 2018
Pour les vingt ans d’Art Paris Art Fair, François Piron ...

En savoir plus

Abdallah Benanteur

Abdallah Benanteur
1931 (Mostaganem, Algérie) / 2017 (Ivry-sur-Seine)
Galerie de l'artiste

Dans le célèbre roman de l’an mil Le Dit du Gengi, entre les chapitres XVI et XVII, Murasaki Shikibu fait disparaître dans les nuages le prince Gengi, oblitérant son entrée en religion et sa mort prochaine. À l’instar du prince japonais, le peintre algérien Benanteur n’a pas totalement disparu à la fin de l’année 2017 mais, à l’image des élus qui cherchent à s’annihiler en Dieu, sa peinture s’est fondue en lumière derrière les nuages. Comme dans la mystique soufie, la vision douloureuse d’un monde de haute pensée que ce solitaire n’a jamais cessé de peindre toute sa vie, du désert au jardin, aspire au néant. De santé fragile, le jeune Abdallah a découvert la peinture au lit (comme Matisse), tirant profit de ses lectures pensives en les confrontant aux splendeurs de la nature algérienne. Se liant d’amitié, à l’âge de quinze ans, avec Mohammed Khadda, autodidacte et futur chef de file de l’école des Peintres du Signe (à laquelle Benanteur demeurera étranger), le jeune homme, qui n’a pas encore pris le nom de Benanteur et s’appelle Ben Antar – comme le héros préislamique –, va peindre en l’ardente compagnie de son ami dans les environs de Mostaganem, au pied du Dahra, ce massif calcaire tourmenté du Petit Atlas qui va s’abîmant dans la mer. Peut-être parce que, comme le remarquait Assia Djebar, « l’enfance finit trop tôt dans les pays du soleil », Benanteur gardera toute sa vie une infinie nostalgie de ses jeunes années.

Ses numéros