Qui sommes-nous ?

Dans nos sociétés contemporaines l'art n'a jamais eu autant de vitalité : on peut parler d’un véritable phénomène sociologique, sans doute lié à un désir de dépassement de soi individuel et collectif - une «plus-value symbolique».En France, depuis l’an 2000, les grandes expositions, que ce soient celles concernant les Maîtres anciens ou ceux de la modernité, et celles concernant des civilisations plus lointaines, attirent un public toujours plus nombreux; de nouvelles institutions voient le jour; des fondations se créent ; des collections se constituent; des écrivains de talent prennent de nouveau l'art comme thème principal de leurs fictions; plusieurs générations d'artistes, d’esthétique et de genre différents, venus de l’Hexagone ou d’ailleurs, y exposent ; un nombre croissant d'entre eux bénéficient d'une reconnaissance internationale; après des décennies de calme relatif, Paris semble redevenir une plaque tournante de l'art. Mais qu'en est-il de « l’œuvre » en tant que telle. Quels en sont les critères les enjeux Comment faire le tri entre le superficiel et le profond, l’éphémère et le durable? Comment contribuer à l’histoire de l’art qui va toujours se faisant ? Y a-t-il des valeurs communes qui transcendent les frontières et les appartenances, le passé et le présent? A quelles conditions une singularité devient-elle universelle - absolue?

La revue Art Absolument a été fondée en mai 2002 par Pascal Amel, écrivain, et Teddy Tibi, entrepreneur amateur d'art. La société Subjectile art, créée par eux-mêmes et Charles-Henri et Marie Filippi en février 2009, innove dans l’art à travers plusieurs actions dont la principale est l’édition de la revue Art Absolument, de monographies d'artistes et de multiples ainsi que l'organisation d'expositions à l'Espace Art Absolument.

Publication de référence pour la connaissance des arts plastiques, la revue Art Absolument a été fondée avec la vocation d’exprimer pleinement le « choc esthétique » ressenti pour le patrimoine artistique des différentes civilisations que les liens puissants entre l’art du passé et celui qui se crée aujourd’hui. Dans ses pages, le pari de montrer la diversité des artistes (en France et dans le monde) a également concouru à la reconnaissance – ou à la redécouverte – d’œuvres souvent minorées par l’air du temps, alors que l’histoire de l’art s’écrit au long cours et dans le déplacement des cultures et des individus.
 Approfondissant le sens de cette contribution, la revue Art Absolument privilégie une approche transversale, où les arts plastiques et leur connaissance sont sources d’émotion et de beauté, et éclairent également des dynamiques culturelles et sociales. La valeur de l’art – cette capacité à façonner notre univers mental – tient aussi à son appréhension. Une œuvre suscite une concentration de notre attention, épaississant la présence de son expérience. Elle s’appréhende aussi dans un contexte plus large, s’augmente de tous les regards posés sur elles et s’inscrit dans un réseau de connaissances. La revue Art Absolument donne en premier lieu la paroles aux artistes, quand les écrits de critiques, les parcours de collectionneurs et les regards d’acteurs du monde de l’art (conservateurs, galeristes, historiens, …) expriment leurs visions sur la pratique de l’art, mais aussi les débats qui le traversent et le fonctionnement de son marché.
 
En 2017, ce parti-pris s’est prolongé dans une nouvelle  formule graphique et éditoriale clarifiée : c’est désormais à Découvrir, Collectionner et Débattre qu’invite le sommaire de la revue, tandis qu’un grand dossier thématique ancre la réflexion sur un temps long et des points de vue pluriels.
Dans le même temps, lEspace Art Absolument a ouvert à Paris, lieu d’expositions, de vente d’œuvres, de rencontres et librairie d’art, pensé en lien avec les artistes.
 

Revue bimestrielle
116 pages quadrichromie
format 21 x 27
Prix de vente : 10 Euros

 Retour     |      Haut de page