Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous

Actuellement chez votre
Marchand de journaux

Maillol


Artiste à la Une

François Jeune
L’essentiel était là : produire une peinture dont l’avènement ne ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Léonard De Vinci
C’est sans doute par l’addition de ses champs d’investigation que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Adrian Henri
Étudiant de Richard Hamilton aux débuts des années 1950, Adrian ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Michael Ziegler
Si certains dessins résultent de ses propres expériences et souvenirs ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Franz Hals
S’il commence par peindre un Banquet dans le parc (aujourd’hui ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Vilhelm Hammershøi
Cet enfermement en un Nord intérieur, Hammershøi l’emprunte à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Christian Sorg
"Adolescent, je possédais des moulages des Vénus de Brassempouy, Willendorf ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Loïc Le Groumellec
"La question de la surface, c’est l’essentiel pour moi. Tout ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Jacqueline de Jong
"J’aime à dire que je travaille sur des faits divers. ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Makouvia Kokou Ferdinand
"Sculpteur, oui, mais artiste avant tout. Mon travail n’est pas ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

C'est Beyrouth
28/03/2019 - 28/07/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Michael Ziegler – Réminiscences
15/05/2019 - 15/06/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Préhistoire, une énigme moderne
08/05/2019 - 16/11/2019
(Paris)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Produit à la une

Franta - Au plus près / Close up
Franta - Au plus près / Close up Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Produit à la une

Mâkhi Xenakis - Louise, sauvez-moi !
En mars dernier, Mâkhi Xenakis venait témoigner à l’Espace Art ...

En savoir plus

Produit à la une

Mâkhi Xenakis - Iannis Xenakis, Un père bouleversant
Depuis plusieurs années, je ressens cette impression étrange et impérieuse ...

En savoir plus

Produit à la une

SÉRA : Concombres amers
Extrait du texte paru sur le site des Editions Marabout ...

En savoir plus

Produit à la une

Actualités à la une

Espace Art Absolument
Depuis son ouverture en septembre 2017 dans le 13e arrondissement ...

En savoir plus

Pauline Boty

Pauline Boty
1938 (Londres) / 1966 (Londres)

Seule artiste femme du Pop Art anglais, Pauline Boty est née à Londres en 1938. Boursière du Wimbledon College of Arts malgré la désapprobation parentale quant à son choix d'études, Boty se retrouve de nouveau arrêtée par le plafond de verre: les faibles taux d’admission des femmes dans la section peinture du Royal College of Art forcent l'artiste à continuer dans une toute autre voie, celle du vitrail. Lors de sa deuxième participation à l’exposition Young Contemporaries en 1959, elle se rapproche d’artistes émergents du Pop Art tels que David Hockney, Derek Boshier, Peter Phillips et Peter Blake.
En 1962, le film documentaire Pop Goes the Easel de Ken Russell place Pauline Boty au centre du mouvement. Pour sa première exposition personnelle en 1963, elle présente une série de tableaux où elle reproduit l'image de célébrités, comme Marylin Monroe dans The Only Blonde in the World. Puis elle se marie la même année à Clive Goodwin, dont elle tombe enceinte deux ans plus tard. Atteinte de leucémie lors de sa grossesse, l’artiste refuse tout traitement afin de protéger la vie de son enfant et décède à l'âge de 28 ans. Son travail tombe alors dans l’oubli pour les trente années qui suivent, jusqu’à ce que le curateur britannique David Alan Mellor tombe amoureux de son travail en la voyant dans Pop Goes the Easel et commence un travail pour la reconnaissance de sa juste place dans l'histoire de l'art.

Pauline Boty voyait le Pop Art comme une « nostalgie pour le moment ». Ses peintures et collages exhalent une féminité joyeuse et affirmée, tout en critiquant « le monde des hommes ». Elle est aujourd'hui considérée comme l'une des figures pionnières du féminisme.



Portrait : © Lewis Morley

Ses numéros