Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous à notre newsletter

Actuellement chez votre libraire et votre Marchand de journaux




Artiste à la Une

Pablo Picasso
Pablo Picasso est un peintre, dessinateur et sculpteur originaire de ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Pierre Soulages
S’il n’est plus temps de présenter Pierre Soulages et son ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Marc Devade
Membre du groupe Supports/Surfaces – dont la courte existence, depuis ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Clément Cogitore
Vidéaste, cinéaste et maintenant dramaturge pour le Palais de Tokyo, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Marcos Carrasquer
Né d’une famille ayant fui le franquisme, Marcos Carrasquer livre ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Henry Moore
Plus Henry Moore géométrise, plus les œuvres se font grandes, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Efstathiadis Petros
Lauréat du prix HSBC pour la photographie 2018, Petros Efstathiadis ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Soulages – Une rétrospective
15/06/2018 - 25/11/2018
(Martigny)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Judit Reigl, Corps–Écritures
14/09/2018 - 13/10/2018
(Paris)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Actualités à la une

Bourse Révélations Emerige 2018 – Appel à candidatures
Créée en 2014 par Laurent Dumas, président du groupe éponyme, ...

En savoir plus

Actualités à la une

« 3 dames abattent leur carte »
Rencontre, débat avec Carole Benzaken, Tania Mouraud et Mâkhi Xenakis ...

En savoir plus

François Rouan. Grands formats choisis au musée Fabre à Montpellier & travaux d’aujourd’hui découverts à Laversine

François Rouan. Grands formats choisis au musée Fabre à Montpellier & travaux d’aujourd’hui découverts à Laversine :    François Rouan. Grands formats choisis au musée Fabre à Montpellier & travaux d’aujourd’hui découverts à Laversine :    François Rouan. Grands formats choisis au musée Fabre à Montpellier & travaux d’aujourd’hui découverts à Laversine :   

27/10/2017 - 22/12/2017
Site de l'exposition
Guttklein Fine Art
12 rue de Seine
75006 Paris


Localisez

Peut-on évoquer quelques tableaux, à partir du premier, Airial du cognassier ?

F. R. : Celui-ci ne figurait pas dans la rétrospective du musée Fabre. Comme souvent, je l’ai travaillé sur un temps long – ici 15 ans – à partir du tressage de 5 toiles emboîtées l’une dans l’autre. Ce tableau est né de ma lecture du roman étrange et passionnant Les Disparus de Daniel Mendelsohn – derrière les cognassiers, il n’y a plus que de la végétation qui reprend le dessus sur des terrains quelque peu calcaires. Un tableau ancré dans le tragique du XXe siècle : le narrateur part à la recherche de son cher grand-père et de sa famille disparue, mais savant universitaire, il veut maîtriser son objet, et cherche des survivants, ce qui l’emmène aux quatre coins du monde. Et plus il avance, plus il se perd dans ce qui n’a pas de nom : comment la terre chrétienne a-t-elle pu produire une chose pareille ? Puis voici Alhambra, peint sur une préparation de tressage, avec deux toiles nouées ensemble par nattage, sur lesquelles j’ai fait des reprises avec des couleurs impossibles chargées de sable, de poudre de marbre. Le résultat est rugueux.
Je cherche ici à retourner la question du motif, des structures, de la décoration. Avec une telle structure, comment faire du corps ? Question centrale pour tous mes tableaux. Peu importe par quel bout on le prend, car le tressage diffracte, met en pièces – il s’agit de reconstruire le millefeuille de l’épaisseur du plan, comme à Sienne. On déplace les éléments figuratifs en les éclatant de manière à pouvoir reconstruire un corps avec cette matière. D’où ici, la métaphore architecturale.
Ensuite, Ellis Island – l’île par laquelle tous les émigrants entrent à New York, on y « fabrique » les Américains. Ce que démontre le documentaire de Perec Ellis Island.

Extrait de l'entretien de Pascale Lismonde dans le N°80 de la revue Art Absolument.
Parution le 22 novembre 2017

Artiste(s) exposant(s)

- François Rouan