Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous

Actuellement chez votre
Marchand de journaux

Maillol


Artiste à la Une

François Jeune
L’essentiel était là : produire une peinture dont l’avènement ne ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Léonard De Vinci
C’est sans doute par l’addition de ses champs d’investigation que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Adrian Henri
Étudiant de Richard Hamilton aux débuts des années 1950, Adrian ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Michael Ziegler
Si certains dessins résultent de ses propres expériences et souvenirs ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Franz Hals
S’il commence par peindre un Banquet dans le parc (aujourd’hui ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Vilhelm Hammershøi
Cet enfermement en un Nord intérieur, Hammershøi l’emprunte à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Christian Sorg
"Adolescent, je possédais des moulages des Vénus de Brassempouy, Willendorf ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Loïc Le Groumellec
"La question de la surface, c’est l’essentiel pour moi. Tout ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Jacqueline de Jong
"J’aime à dire que je travaille sur des faits divers. ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Makouvia Kokou Ferdinand
"Sculpteur, oui, mais artiste avant tout. Mon travail n’est pas ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

C'est Beyrouth
28/03/2019 - 28/07/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Michael Ziegler – Réminiscences
15/05/2019 - 15/06/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Préhistoire, une énigme moderne
08/05/2019 - 16/11/2019
(Paris)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Produit à la une

Franta - Au plus près / Close up
Franta - Au plus près / Close up Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Produit à la une

Mâkhi Xenakis - Louise, sauvez-moi !
En mars dernier, Mâkhi Xenakis venait témoigner à l’Espace Art ...

En savoir plus

Produit à la une

Mâkhi Xenakis - Iannis Xenakis, Un père bouleversant
Depuis plusieurs années, je ressens cette impression étrange et impérieuse ...

En savoir plus

Produit à la une

SÉRA : Concombres amers
Extrait du texte paru sur le site des Editions Marabout ...

En savoir plus

Produit à la une

Actualités à la une

Espace Art Absolument
Depuis son ouverture en septembre 2017 dans le 13e arrondissement ...

En savoir plus

Entretien : Andrew Edlin / Christian Berst, deux visions d'un art visionnaire

Entretien : Andrew Edlin / Christian Berst, deux visions d'un art visionnaire publié le 27/05/2019

Les marchands Christian Berst, fondateur de la galerie du même nom à Paris en 2005, et Andrew Edlin, dont la galerie a pignon sur rue à New York depuis 2001 et qui a racheté la foire new-yorkaise Outsider Art Fair en 2012, tout en montant sa version parisienne, soutiennent certains artistes en commun. Pour autant, leur vision diffère, comme en témoigne cette série de questions et leurs réponses respectives.

Tom Laurent : Dans sa définition canonique de 1945, l’art brut est décrit par Dubuffet comme le fait de créateurs « indemnes de toute culture », soit à la marge de ce qu’il présente comme l’aliénation du système artistique. Plus de 70 ans après, celle-ci vous paraît-elle toujours opérante ? Dans quel sens l’amenderiez-vous ?


Andrew Edlin : Je pense qu’il est plus difficile aujourd’hui de trouver quelqu’un « indemne de toute culture » en raison de l’accès à Internet et d’un certain retrait de l’isolement. Il demeure que les artistes associés à cette forme d’art sont généralement déconnectés des réseaux artistiques et culturels pour des raisons spécifiques liées à leur vie personnelle, ou tout simplement parce que leur activité de création ne s’inscrit pas en dialogue avec l’histoire de l’art. Ce n’est pas une mince distinction.

Christian Berst : À l’aune de ce que l’on découvre de ces « anartistes », on s’aperçoit que cela n’a rien à voir avec l’autodidaxie, avec pour preuve la présence de spirites très éduqués dans les collections d’art brut, d’artistes professionnels même, qui s’adonnaient à des séances de spiritisme. Cependant, beaucoup d’entre eux étaient des gens cultivés et certains des artistes de métier. Simplement, quand il y avait ces moments de lâcher-prise, de transe, ils produisaient tout à coup quelque chose qui échappait à la codification et aux canons esthétiques, à ce qu'on leur avait appris. Et quid du schizophrène cultivé qui se met à produire frénétiquement ? Il n'est pas autodidacte non plus. C'est cela qui est intéressant et donc on voit bien que l’on ne peut pas juste se référer à une typologie, ni sociale et encore moins liée à l'apprentissage ou non de l'art. Je pense qu'il faut plutôt s’intéresser à l'altérité, qui peut être momentanée – comme dans les séances de spiritisme – ou constante dans le cas d'un autisme créateur ou Asperger de haut degré comme Widener, par exemple.


Extrait de l'entretien "Andrew Edlin / Christian Berst, Deux visions d'un art visionnaire" par Tom Laurent, publié dans le N°85 de la revue Art Absolument.
Parution le 19 septembre 2018

Portrait de Dan Miller présentant son travail. Courtesy Creative Growth Art Center. ©Photo : Leon Borensztein