Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous

Actuellement chez votre
Marchand de journaux




Artiste à la Une

Christian Lapie
Instruite par la puissance de forces tant naturelles que mémorables, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Léonard De Vinci
C’est sans doute par l’addition de ses champs d’investigation que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Bernard Frize
« Qu’est-ce que je peux faire avec un pinceau ? ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Albert Marquet
S’il participe activement aux salons avec ses camarades de peinture, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Antony Donaldson
S’il ne fait pas partie de la promotion du Royal ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Michael Ziegler
Si certains dessins résultent de ses propres expériences et souvenirs ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Franz Hals
S’il commence par peindre un Banquet dans le parc (aujourd’hui ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Vilhelm Hammershøi
Cet enfermement en un Nord intérieur, Hammershøi l’emprunte à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Loïc Le Groumellec
"La question de la surface, c’est l’essentiel pour moi. Tout ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Jacqueline de Jong
"J’aime à dire que je travaille sur des faits divers. ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Monique Frydman
À partir des années 1980, Monique Frydman renonce à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Catherine Poncin
Membre pendant six ans de l’association Photolangage, créée par le ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Zanele Muholi
« Tout ce que je veux voir, c’est la beauté, ...

En savoir plus

Exposition à la une

C'est Beyrouth
28/03/2019 - 28/07/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Préhistoire, une énigme moderne
08/05/2019 - 16/11/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Vidéo à la une

Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Titre : Visite d'atelier
Réalisateur : Guillaume de ...

En savoir plus

Vidéo à la une

Najia Mehadji
Artiste : Najia Mehadji
Titre : La révélation du geste
Réalisateur ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Volute
De Najia Mehadji. 2013, lithographie sur vélin d'Arches 270 gr. Dimension : ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Produit à la une

Franta - Au plus près / Close up
Franta - Au plus près / Close up Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Produit à la une

Christian Lapie / Le Souffle du temps
Christian Lapie / Le Souffle du temps Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Actualités à la une

Espace Art Absolument
Depuis son ouverture en septembre 2017 dans le 13e arrondissement ...

En savoir plus

Numéro 37

Numéro 37

   Prix :    
   Normal   10.00 €


Ajouter au panier

Voir l'aperçu du N°37 - Septembre/ Octobre 2010

Sommaire

6 Actualités Choix d'événements artistiques 28 Evénement Le Maroc de l'art contemporain, Entretiens avec Hicham Daoudi et Brahim Alaoui L’oeil d’Abdelaziz Tazi 40 Artiste Ninar Esber, le féminisme poétique, Entretien avec Christine Buci-Glucksmann 48 Artiste Giuseppe Penone, la logique des matériaux Entretien avec Philippe Piguet 56 Artiste Pierre Buraglio, l'Art du recadrage Propos recueillis par Pierre Wat 64 Artiste Jérémy Liron, ou le réel réinventé, par Alexandra Frau 68 Exposition Trésor des Médicis au musée Maillol, par Emmanuel Daydé 76 Exposition Monet, l'esthétique du sublime aux Galeries nationales du Grand Palais par Jules Ménarvo 84 Exposition Le regard de Monet, au musée Marmottan Monet, par Pascal Bonafoux 94 Bibliothèque Choix de livres

Editorial

Pourquoi des artistes se mobilisent-ils en faveur d’autres artistes?

Aujourd’hui, dans nos sociétés contemporaines, par le biais des images transmises par les médias, par le témoignage de ceux qui l’ont vécu, chaque tragédie ou drame de l’humanité se déroulant désormais “sous nos yeux” est une blessure vive pour nombre de consciences.

Après le séisme du 12 janvier 2010, qui a ravagé Haïti, les solidarités se sont organisées. Pour reconstruire ce qui peut l’être, les besoins ont été chiffrés à plusieurs milliards de dollars. Des États – la France a promis 326 millions d’euros sur deux ans –, des ONG, des entreprises publiques et privées, des associations caritatives ou de simples individus participent à cet effort de longue durée.

La vente aux enchères du 23 septembre au profit des artistes haïtiens s’inscrit dans cette logique humanitaire. “Le peuple des artistes” sait que sans un minimum de moyens matériels, la création visuelle est très difficile : sans le minimum vital, sans matériel pour peindre, sculpter, photographier ou filmer, sans une pièce isolée ou un coin d’atelier, sans une ou deux infrastructures permettant d’exposer le travail en cours, de le voir et d’en débattre, (il est presque) impossible de créer.

Mais pas seulement. Les artistes savent que la réparation symbolique passe par l’œuvre. Deleuze écrit que l’art est “un vaccin pour soi et pour autrui”, Malraux, que “l’art est ce qui lutte contre la mort”; tous deux estiment également que l’art n’est pas le reflet de la société (comme d’aucuns le limitent, alors que c’est le rôle des médias), mais la mise à jour de son refoulé, l’exorcisme de ses craintes et de ses espoirs, de ses regrets et de ses utopies, la transmission d’un “savoir” à la fois individuel et collectif. L’expérience intérieure du désarroi ou du défaut de sens face à la précarité de l’existence – face à l’innommable – demeure la pulsion première de toute création authentique; ce qui s’ensuit, la reconnaissance, la renommée, la monnaie trébuchante qu’elles peuvent éventuellement procurer, le plus souvent désirées mais en réalité secondaires. L’artiste désire avant tout la transmission de ce qu’il a pu capter – mettre en forme – dans l’exploration périlleuse de sa pensée et de sa sensibilité. L’artiste ne croit pas forcément à l’avenir mais il a la certitude que l’art, lorsqu’il est à son plus haut point d’exigence, délivre une plus grande durée que celle inhérente à toute vie individuelle (y compris la sienne). Il croit sinon à une transcendance de fait, du moins à l’efficacité symbolique de l’œuvre.

Il faut saluer l’initiative de La Maison des artistes. Et remercier tous ceux qui ont fait don de l’une ou plusieurs de leurs œuvres pour qu’elles soient mise(s) en vente. En se montrant solidaires de leurs confrères haïtiens, en faisant en sorte qu’ils aient les moyens de produire les images, les mots et les sons dont nous avons besoin pour ne pas désespérer face aux coups du sort, c’est un hommage à la “puissance” de l’art qu’ils font. Pour que la création continue… Pour que la vie continue....

Pascal Amel, Teddy Tibi