Philippe de Champaigne

1602 (Brussels) / 1674 (Paris)

L’austérité de l’art de Philippe de Champaigne n’a d’égale que la noblesse qu’il sait conférer à ses sujets, dont il exalte la majesté ou l’humilité. Lié d’amitié avec le peintre Nicolas Poussin, il est l’un des grands représentants du classicisme français. Il est reconnu de son vivant pour ses tableaux religieux et les nombreux portraits qu’il réalise, où il transcrit le caractère essentiel, l’être profond de chacun de ses modèles.











 Go back     |      Back on the top