Camille Pissarro

1830 (Charlotte-Amélie (Antilles danoises)) / 1903 (Paris)

En 1866, le jury du Salon s’est sans doute résigné à accepter un paysage de lui. Dans L’Évènement du 20 mai 1866, Émile Zola écrit alors : « M. Pissarro est un inconnu, dont personne ne parlera sans doute. […] Aussi pourquoi diable avez-vous l’insigne maladresse de peindre solidement et d’étudier franchement la nature ? » Deux ans plus tard, Zola confirme son admiration : « Camille Pissarro est un des trois ou quatre peintres de ce temps. Il possède la solidité et la largeur de la touche, il peint grassement, suivant les traditions, comme les maîtres. J’ai rarement rencontré une science plus profonde. Un beau tableau de cet artiste est un acte d’honnête homme. Je ne saurais mieux définir son talent. »


Visuel:
Camille Pissarro. Autoportrait.
1873.
Paris, musée d'Orsay.



Artist's issues


Issue 77
Issue 93








artist_books


Correspondances impressionnistes


Pascal Bonafoux Diane de Selliers Restituer l’instant : tel est le credo impressionniste. Au-delà de cette volonté commune, les regards diffèrent. Ceux des peintres eux-mêmes, de leurs soutiens et de leurs contempteurs. Loin d’être un groupe uniforme ou une Ecole, les artistes qui constituèrent la première exposition impressionniste – chez Nadar au 35, boulevard des Capucines e ...

Read  

Impressionnisme, Peindre vite (1860-1890)


Impressionnisme, Peindre vite (1860-1890) Richard R. Brettell Hazan C'est en 1872 que l'œuvre Impression : soleil levant de Claude Monet, donne officiellement son nom au mouvement impressionniste. C'est ce terme d' « impression » que Richard R. Rottell tente de restituer au courant artistique révolutionnaire qui est à l'origine de l'art moderne. De Manet à Van Gogh, l'auteur étudie ...

Read  

Turpitudes sociales


Dessins de Camille Pissarro PUF Le format de cette édition de l’ouvrage de Camille Pissarro est, en soi, digne d’intérêt : ses Turpitudes sociales s’offrent à voir comme une sorte de cahier des écoliers d’antan et sont ici reproduites dans leur intégralité. Le célèbre “père de l’impressionnisme” fut un lecteur fervent de Proudhon, l’anarchiste libertaire dont on conn ...

Read  



 Go back     |      Back on the top