Kimiko Yoshida, Là où je ne suis pas, Autoportrait


Textes de Jean-Michel Ribettes et Marc Molk
Actes Sud


Les éditions Actes Sud nous convie à prendre possession du travail de la japonaise Kimiko Yoshida. Artiste incontournable en matière d’autoportraits, d’abord connue pour sa série des « Mariées » réalisées en 2000, elle évolue dans un double mouvement entre la réalité palpable et l’évanescent. Ses mises en scène donnent lieu à des monochromes cristallins, le fond et la forme se fondant sensiblement jusqu’à s’inscrire dans une « écriture autoportrait », perpétuant les œuvres bidimensionnelles qui traitent à leur manière de la troisième dimension. Aujourd’hui, les traces de l’invisible, les mises en scène de sa propre disparition, ne sont pas ses seules préoccupations. A la quête de l’évanescence succède la série « Peintures »  où l’histoire de l’art est réincarnée, les objets quotidiens et singuliers détournés : de véritables « commotions plastiques » où la peinture se fait photographie : et vice-versa !

Caroline Hattiger




Acheter avec notre partenaire Amazon
 Retour     |      Haut de page