Otto Freundlich. La révélation de l’abstraction

Otto Freundlich. La révélation de l’abstraction : FREUNDLICH Composition avec trois figures, 1911-1941.jpg    Otto Freundlich. La révélation de l’abstraction : FREUNDLICH Composition, 1931.jpg    Otto Freundlich. La révélation de l’abstraction : FREUNDLICH, Fragments de figure à l'ensemble des plans, 1927.jpg   


L'exposition


On n’avait pas consacré d’exposition parisienne à Otto Freundlich depuis 1969 : c’est chose faite à Montmartre, là où ce pionnier de l’abstraction a fait ses gammes. De passage au Bateau-Lavoir en 1908, et séjournant ensuite rue des Abbesses en 1911, Freundlich fréquente Braque, Picasso, Derain ou Delaunay, dont il partage les convictions libertaires. Il y peint sa Composition avec trois figures (1911) : déjà les figures s’y disloquent et tendent à se fondre dans l’abstraction formelle qui les environne.

Extrait de l'article de Emma Noyant publié dans le numéro 92 de la revue Art Absolument. Publication le 3 mars 2020

Quand


28/02/2020 - 31/01/2021

Les artistes


 Retour     |      Haut de page