Judith Wolfe. Floraison

Judith Wolfe. Floraison : Judith Wolfe Champs fleuri 7 2009 © Michel Palomba Copyright © Adagp, Paris, 2020   


L'exposition


Réunies sous le signe de la floraison, la vingtaine d’œuvres de Judith Wolfe exposées à Villeneuve-sur-Yonne disent bien la quête de régénération qu’elle poursuit dans sa peinture. Suggérés par des couleurs vives que les réserves de blanc viennent rythmer, ses paysages intimes traduisent avant tout ses états d’âme, sans pourtant relever de l’abstraction pure. Au carrefour des influences, comme son parcours le dénote : née à New York en 1940 et ayant grandi au contact de l’expressionnisme abstrait américain, la peintre désormais installée dans le calme de la Bourgogne s’est éprise dans les années 1960 des couleurs franches de Bonnard, Dufy et Matisse, à son arrivée en France. Dans l’exposition, la polychromie trouve sa plénitude dans la grande série du Temps du colza (1989-90). S’y joue la rencontre entre la vigueur de sa touche et le recours au papier népalais, arraché puis marouflé tout comme entre l’éclat des fauves et la nervosité de l’expressionnisme – Judith Wolfe a été l’élève de Kokoschka à Salzburg. Lignes sinueuses, touches mouchetées, éclaboussures et mots crachés forment les revendications joyeuses de celle pour qui « la peinture est l’un des derniers espaces de liberté ».

Extrait de l'article d'Emma Noyant publié dans le numéro 93 de la revue Art Absolument.

N°93 - Juillet/Septembre 2020

Quand


30/05/2020 - 30/08/2020

Les artistes


 Retour     |      Haut de page