Monory

Monory : Jacques Monory, Death Valley n°1, 1974. Huile sur toile et toile sensibilisée (gravure Le Chevalier et la Mort, Albrecht Dürer), 170 x 490 cm. Photo Augustin de Valence © Jacques Monory / Adagp Paris 2020.    Monory : Jacques Monory, Couleur n° 1, 2002. Huile sur toile, affiche de cinéma « Gun Crazy » de J.H. Lewis et plexiglas, 160 x 300 cm. Photo Jacques Monory © Jacques Monory / Adagp Paris 2020.    Monory : Jacques Monory, Peinture à vendre n°49, 1988. Huile sur toile et photographie, 162 x 114 cm. Photo Fabrice Robin  © Jacques Monory / Adagp Paris 2020.    Monory : Jacques Monory, Meurtre n°7, 1968. Huile sur toile, 146 x 114 cm. Photo Paul Louis © Jacques Monory / Adagp Paris 2020.   


L'exposition


Deux ans après sa disparition à l’âge de 94 ans, la Fondation Maeght rend hommage à l’un des acteurs majeurs du mouvement de la figuration narrative, Jacques Monory, en montrant notamment sa série des Meurtres, initiée en 1968 et qui a accompagné alors sa reconnaissance. Créateur de « scénarios » inspirés de photographies de sa vie privée, des médias ou des films noirs des années 1950, Monory peintre enferme dans ses tableaux le fil des images, reflétant le songe et les chimères de la société contemporaine – le critique Gérald Gassiot-Talabot salua alors un « onirisme actif ».

Extrait de l'article d'Emma Noyant publié dans le numéro 93 de la revue Art Absolument.

N°93 - Juillet/Septembre 2020

Quand


01/07/2020 - 22/11/2020

Les artistes


Jacques Monory
 Retour     |      Haut de page