Nicolas Daubanes. Nomen Nescio

Nicolas Daubanes. Nomen Nescio : Nicolas Daubanes, château d'Oiron  © Charly Muller / Centre des monuments nationaux - Photo de presse.    Nicolas Daubanes. Nomen Nescio : Nicolas Daubanes, château d'Oiron © Charly Muller / Centre des monuments nationaux - Photo de presse.    Nicolas Daubanes. Nomen Nescio : Nicolas Daubanes, château d'Oiron © Charly Muller / Centre des monuments nationaux - Photo de presse.   


L'exposition


Mobilisant des matériaux et des gestes liés aux lieux où il expose ou dont son travail se fait l’écho, Nicolas Daubanes investit également les élans humains qu’ils induisent. La clandestinité des maquisards, le milieu carcéral ou le patrimoine bâti, chargé d’histoires de révoltes, rejoignent chez ce jeune artiste la question de leur conservation. Au Château d’Oiron, une sculpture d’escalier en vis renversée et placée dans la cour résonne par exemple avec le chantier de restauration en cours sur le site, mais le mélange de béton et de sucre qui constitue son matériau – un emprunt à des tentatives de sabotage réalisées par des résistants – entraînera sa dissolution progressive. Au Palais de Tokyo, la limaille de fer qui résulte de la mise à bas des barreaux de prison lui fournit notamment la matière d’un vaste dessin mural, vue de l’Hôtel de Ville incendié durant la Commune de Paris, s’effritant peu à peu.

Quand


11/07/2020 - 31/10/2020

Les artistes


Nicolas Daubanes
 Retour     |      Haut de page