Gustave Moreau – Les Fables de La Fontaine

Gustave Moreau – Les Fables de La Fontaine : Gustave Moreau (1826-1898) Le Dragon à plusieurs têtes et le Dragon à plusieurs queues, 1880 Aquarelle, dim. 28,4 × 21,9 cm Collection particulière © Jean-Yves Lacôte    Gustave Moreau – Les Fables de La Fontaine : Gustave Moreau (1826-1898) Le Rat de ville et le Rat des champs, 1881 Aquarelle, dim. 30,7 × 23,4 cm Collection particulière © Jean-Yves Lacôte    Gustave Moreau – Les Fables de La Fontaine : Gustave Moreau Le Loup et l’Agneau, 1882 Graphite, gouache, aquarelle, dim. 28,5 × 19,5 cm Paris, musée Gustave Moreau, Cat. 300 © RMN-GP / René-Gabriel Ojéda    Gustave Moreau – Les Fables de La Fontaine : Musée Gustave Moreau Meuble aux aquarelles © RMN-GP / Franck Raux   


L'exposition


Procédant en deux phases, Moreau commence par étudier sur le vif les animaux du Muséum national d’histoire naturelle et de la Ménagerie, avant de travailler dans sa maison-atelier de la rue de la Rochefoucauld. Au total, ce sont soixante-quatre aquarelles que peindra le symboliste entre 1879 et 1894, dont trente-cinq sont présentées dans le lieu même de leur réalisation accompagnées d’une quarantaine d’études préparatoires, pour offrir une vision d’ensemble de la commande, avant une deuxième étape en Angleterre. Parmi elles, Le Chêne et le Roseau, dont la pureté du paysage surprend quand on connaît la propension de Moreau à peindre en étranger à tout naturalisme, consacrant le rôle de l’imagination. Autre exemple plus attendu, l’illustration du Rat des villes et du Rat des champs, où l’on retrouve l’importance du décor, de la surcharge et de l’ornement si chers au peintre, mais aussi son goût pour la minutie de la peinture flamande, reprenant des détails de tableaux admirés au Louvre en y fondant sa traduction d’objets copiés dans la même institution.

Extrait de l'article d’Emma Noyant publié dans le N°96 de la revue Art Absolument.

Quand


27/10/2021 - 28/02/2022

Les artistes


Gustave Moreau
 Retour     |      Haut de page